Les prévisions atmosphériques

Les prévisions atmosphériques étaient transmises quotidiennement  de Saint John ou de Bathurst au central de Caraquet.  Les gens appelaient la standardiste ou venaient voir les prévisions inscrites à un tableau.  Les principaux  utilisateurs de ce service étaient les  pêcheurs qui venaient s’informer des conditions météorologiques avant de sortir en mer. Ce service fut discontinué pendant la seconde guerre mondiale.

Quelquefois, le bulletin météorologique servait à informer le surveillant du ballon météo de mauvais temps à l’horizon afin d’en aviser les pêcheurs.

Tableau indicateur météo
Don de Catherine Archer

Ballon éolien - début du XXe siècle
Ce ballon signal tempête servait à indiquer la direction des vents aux pêcheurs et navigateurs. Charles Chenard était responsable de ce ballon.

Vue des falaises à l’est du port de Caraquet - vers 1935
C’est de ces falaises que les pêcheurs pouvaient apercevoir le ballon météo attaché à un mât.

Port de Caraquet - vers 1955
Caraquet fut,  jusqu’aux années 1960 et excepté durant la seconde guerre mondiale, un centre important d’exportation maritime du bois. Des cargos de partout dans le monde venaient s’approvisionner en bois.  Près du quai du côté sud de la rue principale, des cours à bois de trois  « yards » étaient toujours pleines de bois de pulpe et de mines.